C’est le retour des littéraires en entreprise

C’est le retour des littéraires en entreprise


Demander un devis

Les littéraires sont-ils condamnés à devenir prof ou fonctionnaires ? Pas du tout, selon Jeanne Bordeau, linguiste et fondatrice de l’Institut pour la Qualité de l’Expression, cabinet de conseil en langage écrit et oral. Pour asseoir leur réputation numérique, les entreprises ont besoin de professionnels de l’écrit.

Capital.fr : Cet engouement pour les profils experts du français n’est-il pas étonnant, alors que l’anglais envahit tous les métiers ?

Jeanne Bordeau : Le Globbish English ne permet pas de subtilités, le bon Français est indispensable. Surtout, le public réagit mieux quand on lui donne des émotions, y compris par l’écrit, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Le top management prend enfin conscience de l’impact du langage écrit, le numérique a beaucoup aidé à cela, on écrit constamment. Aujourd’hui, les entreprises écrivent en continu : écrits institutionnels, écrits de la marque, écrits numériques, contenus créatifs, conversations sur les réseaux sociaux, écrits de la relation client… Il est devenu indispensable d’établir une ligne éditoriale pour éviter une cacophonie de messages. Le règne des littéraires est lancé !

Propos recueillis par Sandrine Chauvin
Source : Capital.fr

Nos engagements


Nos clients